Test du smartphone Doogee X5S

doogee-x5s-3Propulsé par le constructeur Chinois Huawei qui commence à se faire un nom en Europe, le Doogee X5 a été décliné en 3 versions différentes aux fils du temps. Évidemment, ces smartphones ont énormément de points en commun.

On retrouve donc le X5 ainsi que sa déclinaison le X5 Pro. Le X5s que je vais tester ici n’est qu’une évolution du X5. Alors, ces smartphones se caractérisent surtout par des prix très agressifs. En effet le prix du X5S est de 55€, le X5 à 49€ et enfin le X5 Pro à 79€. La gamme des X5 est donc destinée à des personnes pas trop exigeantes en termes de performances.

Alors, comme on le voit dans le tableau ci-dessous, c’est principalement le processeur qui fera toute la différence entre ces modèles.
Attention également puisque seuls le X5s et le X5 Pro sont compatibles avec la 4G.
Le premier modèle est plus ancien et n’est compatible qu’avec la 3G uniquement.

Voici un résumé des caractéristiques techniques de ces 3 modèles.

Doogee X5S/Doogee X5/Doogee X5 Pro
Processeur MTK6735 Quad Core (A53 à 1,0 GHz) MTK6580 Quad-Core (A7 à 1.3GHz) MTK6735 Quad Core (A53 à 1,0 GHz)
Mémoire 1Go 1Go 2Go
Graphique Mali T720 Mali 400MP Mali T720MP4
Ecran Dalle 5″ IPS (1280×720 pixels) Dalle 5″ IPS (1280×720 pixels) Dalle 5″ IPS (1280×720 pixels)
Stockage 8Go (4.4Go réel) 8Go (4.4Go réel) 16Go (9.4Go réel)
Divers 1x micro USB 2.0/GPS + A-GPS 1x micro USB 2.0/GPS + A-GPS 1x micro USB 2.0/GPS + A-GPS
Lecteurs micro SD (32GB max) micro SD (32GB max) micro SD (32GB max)
Communications Wifi 802.11 b/g/n-Bluetooth 4.0 Wifi 802.11 b/g/n-Bluetooth 4.0 Wifi 802.11 b/g/n-Bluetooth 4.0
APN 2MP avant / 5MP arrière 2MP avant / 5MP arrière 2MP avant / 5MP arrière
Poids 130 grammes 163 grammes 179 grammes
Batterie 2400 mAh 2400 mAh 2400 mAh
Logiciels Android 5.1 Android 5.1 Android 5.1
Réseau 2G/3G/4G 2G/3G 2G/3G/4G
Prix 55€ 49€ 79€

Normes radio gérées par le X5s :

2G: 850/900/1800/1900MHz
3G: 900/2100MHz
4G: 800/900/1800/2100/2600MHz

doogee-x5s-2Le Doogee X5s reprend donc le look de son frère le X5. Le boitier est en pur plastique. Cela peut se comprendre vu le prix de vente de ce modèle. Il peut paraitre massif aux yeux de certains mais c’est une question de goût. Le poids est 130 grammes soit environ 30gr de moins que le X5.
Ce smartphone est donc une évolution de la gamme précédente. Le principal changement étant la compatibilité avec la norme 4G.

Au déballage on trouve une boite toute de noire vêtue ressemblant à la boite de parfum Black XS. Elle s’ouvre de la même façon. A l’arrière de la boite, on retrouve les caractéristiques principales de l’appareil. C’est là que l’on apprend que l’appareil photo fait 5 MPixels à l’arrière mais interpolée à 8 Mpixels et que la webcam est à 2 Mpixels mais interpolée à 5 Mpixels.

Pour le contenu de la boite, rien d’extraordinaire. On y retrouve :

1 smartphone
1 batterie de 2400 mAh
1 câble USB
1 chargeur de batterie de 5.0V/700 mA
1 notice de démarrage rapide (mais en anglais)

Mon exemplaire est de couleur blanc mais il est également disponible en noir. L’appareil est plus épais que le Irulu v3. Il n’est pas incurvé à l’arrière mais totalement droit et lisse. La partie arrière s’ouvre facilement. Un peu trop d’ailleurs. J’ai peur qu’à la longue, les cliquets lâchent. A voir avec le temps bien sûr.

Les emplacements pour les cartes SIM sont aux formats Micro. L’emplacement pour la carte mémoire est toujours disponible même si l’on a utilisé les 2 emplacements cartes SIM.
On retrouve également les boutons de volume et de démarrage sur le côté de l’appareil. En haut, la sortie casque avec le port micro USB.

L’allumage est rapide et l’on retrouve directement sur le bureau. Les fonds d’écran fournis sont très sombre. Il faut aimer. Il faudra aller dans les paramètres (settings) car la langue par défaut est l’anglais. Il suffit alors de choisir le français pour se retrouver avec un smartphone pleinement fonctionnel.

doogee-x5s-4Une fois les paramètres Wifi mise en place, une mise à jour est tout de suite disponible. A noter que ce smartphone possède le même défaut que ses congénères chinois, à savoir la faible portée du module wifi. Dés que l’on s’éloigne de trop de la Box, les vidéos sont hachées. Le problème disparait dés que l’on se rapproche de la Box.
Cette mise à jour remplace celle de novembre 2015 et a été réalisée en juillet 2016. Il est fortement conseillé de mettre son smartphone en charge pendant l’opération car il n’est chargé qu’à 50% au déballage.

Pour en revenir à l’appareil, l’écran semble un peu en retrait par rapport au Victory 3. Malgré tout, les vidéos visionnées pendant ce test sont bien rendues et claires même dans une pièce très lumineuse. Par contre, à l’extérieur, c’est un autre problème. Cependant, je n’ai pas encore rencontré de smartphone qui soit parfaitement lisible à l’extérieur.
J’ai remarqué aussi que l’appareil chauffe un peu à l’arrière lorsque celui-ci est très sollicité. Ce fut le cas lorsque j’ai lancé la série de benchmark habituels.

Voici d’ailleurs les résultats :

Antutu Benchmark V6 : 23709
Antutu HTML 5 test : 14764

Vellamo Multicore : 1032
Vellamo Metal : 670
Vellamo Browser 1956

Nenamark 2 : 49 fps

Geekbench 3 single core : 470
Geekbench 3 multi core : 1348

Comme on peut s’en rendre compte, ce n’est pas catastrophique mais ce n’est pas génial non plus.
L’appareil se situe dans la moyenne, ce qui est plutôt un bon point pour un appareil de cette catégorie.

Ce smartphone fonctionne sous Android 5.1 avec une légère surcouche propriétaire.
Mais des questions me viennent à l’esprit. Pourquoi avoir relooké les icônes ?
Cela ne me semblait pas forcément nécessaire, d’autant plus qu’elles ne sont pas intuitives !
Pourquoi, par exemple, le navigateur est-il représenté par une icône avec la lettre « e » et les sms par un symbole qui ressemble à un « O » !
Ce n’est, sans doute, doogee_x5s_test1qu’un détail mais on s’y perd dans ce déballe d’icônes dont on ne sait à quoi cela correspond.

La partie Bluetooth n’a pas posé de soucis. J’ai réussi à coupler un casque audio sans fils sans aucun problème. Je n’ai pas relevé de coupures.

Pour le GPS par contre, c’est un autre problème. Même si les satellites sont fixés en moins de 10s à l’intérieur d’un bâtiment, j’ai remarqué que l’altitude restituée est complètement fausse. En effet, je me situe à une altitude de 145m environ et le Doogee X5S me donne 116m.
Pour la localisation sur une carte, le résultat est juste avec une marge d’erreur de 10m environ ce qui reste acceptable.

Pour la partie photo, on peut dire que c’est catastrophique. Les photos produites sont pâles, délavées. Les couleurs ne sont pas bien rendues et l’ensemble est flou. Bref, on peut oublier l’idée de faire des photos correctes avec cet appareil.

Alors, que penser de ce smartphone. Je dirais qu’il peut convenir à des personnes qui n’ont forcément les moyens d’acheter autre chose. Cet appareil fait son boulot mais il faudra oublier la partie photo. L’ensemble reste cependant fluide et tout à fait utilisable. Pour l’autonomie, on tiendra la journée en utilisation classique mais si vous êtes tout la journée dessus, il est clair qu’il faudra le recharger en cours de journée. Cependant, pour 55€, on ne peut pas demander la qualité des grands constructeurs. On peut dire, malgré tout, que les smartphones chinois premier prix sont en net progrès ces derniers mois.

Related posts